Grève du laboratoire BIOMED du 9 au 15 janvier

Je vous informe que l’ensemble des syndicats représentatifs du secteur de la biologie médicale  (Biomed, SDB, SLBC, SNMB), avec le soutien de l’ensemble des acteurs de la profession,  principaux groupes et réseaux de laboratoires (Biogroup, Cerba Healthcare, Eurofins, Inovie,  LBI, Synlab et Unilabs), tous réunis au sein de l’Alliance de la Biologie Médicale, lanceront  un mouvement de grève du lundi 9 au dimanche 15 janvier. 

Cela fait plus de deux mois que nous exprimons nos inquiétudes pour la pérennité de  notre maillage territorial, de nos emplois, et pour la qualité de l’offre de soins. En restant  arc-bouté sur son objectif symbolique de réaliser une économie de plus d’1,3 milliards  d’euros jusqu’en 2026 sur la biologie courante, le gouvernement se rendra responsable  de la fermeture d’au moins 400 laboratoires de proximité et de la suppression de 10 000  emplois.  

Le maillage territorial dense que nous avons maintenu sera réduit d’au moins 10%, les  investissements en technologies et en innovations qui ont fait de la biologie médicale française  l’une des plus performantes d’Europe se contracteront, et les patients seront les grands  perdants de cette politique comptable. Et ce alors même que la biologie a déjà permis à  l’Assurance Maladie de réaliser une économie de 5,2 milliards d’euros depuis 2013 et n’a  cessé de voir son coût diminuer malgré l’augmentation du nombre d’actes réalisés. 

En vertu de l’article 51 de la LFSS 2023, le ministre de la Santé aura tout pouvoir pour imposer  à la biologie médicale ces économies drastiques pour les années 2023 à 2026 si nous ne  parvenons pas à établir un accord avec la CNAM avant le 1er février

Comment comprendre cet entêtement et cette surdité alors que nous avons toujours  souhaité participer à l’effort de guerre en acceptant le principe d’économies, et sommes  prêts à fournir un effort considérable de 685 millions d’euros sur quatre ans? 

En dernier recours, après deux mouvements de grève à la mi-novembre et au début du mois  de décembre, qui ont été suivis par 95% des laboratoires, nous lançons une nouvelle  mobilisation. Nous regrettons d’en arriver là une troisième fois, mais nous ne pouvons  rester passifs quand la survie de la biologie médicale de proximité est en jeu

Cette grève se manifestera par la fermeture au public de tous les laboratoires de biologie  médicale

Pendant cette période, les prises en charges des prélèvements ne seront plus assurées.  

En cas d’urgence, les patients seront invités à se rendre dans le service d’urgences de  l’établissement de santé le plus proche. Chaque laboratoire fermé affichera sur sa devanture  les établissements de repli.

Nous avons également informé les patients, médecins, infirmiers, établissements de santé et  EHPAD avec lesquels nous travaillons pour qu’ils prennent leurs dispositions. 

Tous les acteurs de la biologie médicale sont aujourd’hui déterminés à faire entendre leur voix  face à un projet injuste et inacceptable porté par les autorités, et face à la rupture unilatérale  des accords paritaires qui régulent si efficacement notre secteur depuis neuf ans. 

Comme depuis le début des négociations, les pouvoirs publics ont les clés de la résolution de  ce conflit entre leurs mains. 

Nous vous remercions pour votre compréhension et vous prions d’agréer, l’expression de nos sincères salutations. 

Dr Alexandre BOULIER 

Président du Laboratoire INOVIE Biomed

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s