Le point diete : Les acides gras polyinsaturés ou les omégas 6 et 3.

Les omégas 6 et 3 qu’est-ce que c’est ?

Les omégas 6 et 3 ou acides gras polyinsaturés font parti de la famille des matières grasses, leur particularité fait qu’ils ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme d’où leur nom d’acides gras « essentiels », ils doivent donc être apportés par l’alimentation. Parmi eux nous pouvons citer l’acide arachidonique (oméga 6), l’acide éicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA) ces deux derniers étant des omégas 3 (si vous arrivez à répéter dix fois leurs noms sans vous trompez vous avez gagné toute mon admiration). Nous allons voir que ces matières grasses consommées en bonne quantité peuvent avoir des effets bénéfiques pour notre organisme.

Rôles des omégas 6 et 3 pour le fonctionnement de l’organisme

Rôles des omégas 6 :

  • Ils favorisent le bon cholestérol.
  • Ils favorisent le maintien de l’intégrité de l’épiderme.
  • Ils stimulent le système immunitaire et favorisent les réponses inflammatoires.

Rôles des omégas 3 :

  • Ils ont un effet hypotriglycéridémiant grâce aux EPA et DHA (voir l’introduction).
  • Ils jouent un rôle dans la prévention des pathologies cardiovasculaires et neurovasculaires.
  • Ils participent au développement et au fonctionnement du cerveau, du système nerveux et de la rétine.
  • Ils favorisent le maintien des fonctions cognitives.

Où trouver des omégas 6 et 3 dans l’alimentation ?

Les principales sources alimentaires d’omégas 6 et d’omégas 3 sont les suivantes :

  • Les huiles végétales (Noix, noisette, colza, lin…).
  • Les poissons gras (Saumon, maquereaux, sardines, harengs, thon).
  • L’avocat.
  • Les fruits oléagineux (cf article précédent à ce sujet).
  • La mâche et le cresson ont des teneurs intéressantes en omégas 3.

Quelques repères de consommation :

  • Les huiles végétales : Environ 40g par jour = 4C.S. Il est préférable de les ajouter cru après cuisson des préparations. Petit conseil de votre diététicienne, n’hésitez pas à mélanger les huiles lorsque vous préparez une vinaigrette pour varier les saveurs, à savoir qu’elles sont complémentaires.
  • Poissons gras : Minimum 2 fois par semaine.
  • Fruits oléagineux : 50-60g par jour = 2 poignées.
  • Pour la consommation de l’avocat évitez les sauces vinaigrette et la mayonnaise, favorisez plutôt du jus de citron avec un peu de sel et de poivre.

Il est bon de savoir que les omégas 3 ne peuvent se substituer à un traitement pour le cholestérol.

Je vous remercie de votre attention et j’espère que cet article vous aura été utile.

Justine Palpacuer Diététicienne-Nutritionniste.

www.justine-palpacuer.fr Facebook Justine Palpacuer Diététicienne-Nutritionniste

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s